Reine

reine BT

Après le tricot boulet, j’ai eu envie d’un grand gilet au point de riz comme celui de La Poule ou Confort zone (c’est pas du point de riz mais dans la même idée) pour pouvoir le porter avec mes robes. Et le salon de l’aiguille en fête tombait juste bien pour y trouver de la laine. Je suis donc arrivée au salon avec l’idée d’une laine un peu épaisse à tricoter avec de grosses aiguilles pour que ça monte vite, et je suis repartie du salon avec de la laine toute fine à tricoter en 4 et dans une couleur que je porte très peu (une petite folie mais elle était trop belle j’ai pas résisté).

reine BT 5

Du coup changement de plan, il me fallait un autre modèle de gilet qui convienne à ma nouvelle laine. J’ai tout de suite pensé à Reine de Brooklyn Tweed. J’adore les torsades sur les cotés et tous les petits détails qui en font un modèle fin et féminin (dixit celle qui voulait un gilet oversize au point de riz ^^).
J’ai parfois eu de la peine avec la torsade de début de rang. Il est plus difficile d’avoir un point bien régulier que pour celle en fin de rang, mais en arrangeant les mailles après coup j’ai réussi à avoir des torsades presque symétriques des deux cotés.

reine BT 4On voit un peu le changement de pelote :s

J’aime beaucoup la façon dont la couture d’épaule est faite avec la ligne de mailles visible. c’est un joli détail et la finition est très propre. Les manches sont aussi tricotées de façon très astucieuse en top down avec des rangs raccourcis pour former la tête de manche, là aussi le résultat est très soigné avec les rangs qui suivent bien la « couture » (je sais pas si c’est très clair).
Ma laine était un peu plus fine que celle préconisée pour le modèle, du coup mon gilet est très souple et avait un peut tendance à s’allonger devant. Les poches ont donc bien aidé à stabiliser les pans de devant et leur donnent un peu de rigidité.

reine BT 6
Une fois finie elle a attendu que je fasse la tournée des merceries pour lui trouver des boutons. Je voulais de boutons métalliques mais rien de ce que j’essayais ne convenait. J’étais un peu désespérée avant de trouver enfin mon bonheur à La Droguerie (si j’avais su que le lendemain en brocante je tomberai sur un stand plein de jolis boutons !).

reine BT 2
Voila comment, en partant d’un grand gilet, je me retrouve avec un petit gilet tout délicat, mais je suis très contente du résultat et je peux aussi le porter avec les robes !

reine BT 3

8 réflexions sur “Reine

  1. Il est très réussi ton gilet. Les modèle Brooklyn Tweed sont souvent canon!! Pour les laines teintent à la main c’est vrai que c’est parfois énervant la légère différence de teinte qu’il peut exister entre les différents écheveaux. Certains conseillent d’alterné des rangs avec deux écheveaux pour éviter l’effet « changement de pelote ».

    • Merci! Je connaissais l’astuce d’alterner les pelotes. Mais dans ce modèle c’est un peu difficile comme il est tricoté en une pièce avec les torsades à chaque bout y a aucun endroit pour cacher les fils :(. Et j’avoue, je pense que même si j’avais pu, j’aurais sûrement été trop paresseuse pour le faire sur tout le long, éventuellement sur quelques rangs pour atténuer la transition.

  2. J’adore ce modèle! Ce n’est pas la première fois que je le vois sur des blogs mais ta version m’a tapée dans l’oeil! Je crois qu’il va atterrir dans ma to-do-list de l’hiver prochain!
    J’aime beaucoup aussi les boutons métalliques qui mettent en valeur la couleur de la laine!

    • Merci, c’est de la Uncommon thread soie mérinos fingering. Une très belle laine, j’espère qu’elle va pas trop s’abimer avec le temps (elle est un peu chère).

  3. Je le trouve aussi vraiment magnifique ! Malheureusement, je n’ose toujours pas me lancer dans des tricots en anglais. Je ne sais pas pourquoi, je coince. En tout cas, félicitation, ton gilet est une vraie merveille.

    • Pour le tricot en anglais c’est abordable même pour quelqu’un qui a peu de notions, il faut commencer par les accessoires comme un bonnet ou un châle, avec un petit lexique des mots de base (knit = maille endroit, purl = maille envers…). Les modèle Brooklyn Tweed demande un peu plus d’habitude car il y a des explications un peu longues sur la construction mais quand on a une petite expérience du tricot on peut deviner beaucoup de choses. Il faut se lancer ;) y a tellement de jolis modèles en anglais !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s