Blouse Laelia

L’autre jour, j’ai accompagné ma petite sœur ( celle qui a 9 ans) chez le coiffeur. C’est un peu la guerre avec elle pour qu’elle accepte de couper ne serait-ce que les pointes, alors qu’elle a les cheveux trèèès trèèès longs tout fins qui s’emmêlent, font des nœuds, lui tombent devant les yeux… Mais rien à faire elle les veut LONGS.

J’était donc chez le coiffeur pour lui montrer les « pointes » de 7cm qu’il fallait couper et j’en ai profité pour prendre un rendez-vous pour moi.

SAMSUNG CSC

J’ai beau taquiné ma petite sœur sur ses cheveux, mais moi je suis presque pire qu’elle : je sais pas ce que je veux et je n’ai pas vraiment de coiffeur attitré. Chaque année je me dis que je vais les couper court et j’hésite. L’année passée, après mes examens, j’ai pris mon courage à 2 mains et j’ai tout coupé juste sous les oreilles. Depuis, ça a repoussé et je sais toujours pas ce que je veux. Alors je demande à Chéri qui me dit pas trop court, et à ma maman qui me dit qu’elle aimait bien court comme l’année passée.

SAMSUNG CSC

Finalement j’ai fait un compromis. Je suis plutôt contente mais j’ai pas encore trouvé le coiffeur qui sache lire dans mes pensées inconscientes et qui me fasse LA coupe que moi-même je savais pas que c’était celle-là que je voulais. (vous suivez ?)

Bon tout ça pour dire que j’ai une nouvelle coupe de cheveux et que c’est même pas le sujet de cet article.

SAMSUNG CSC

En vrai je voulais vous parler de ma blouse Laelia de Blousette Rose. J’ai acheté le patron au Salon Créations et Savoir-faire de 2012, mon premier patron ! Une petite blouse tout en légèreté, avec plein de petits détails qui lui donnent de l’originalité. J’ai passé beaucoup de temps à choisir mon tissu, puis un joli passepoil et le petit bouton pour fermer le dos.

J’ai choisi de laisser les cotés libres, de ne pas les fermer par des boutons. Il faut être un peu vigilant aux coups de vent mais les battants restent plutôt bien en place.

SAMSUNG CSC

 

Premier patron… et première cousette ! Elle était dans ma valise de vacances et une petite séance photos sur le voilier de mes parents, c’était l’occasion de vous la montrer.

J’étais quand même un peu inconsciente en choisissant un modèle avec un col, des empiècements, du passepoil et en voulant couper directement mon joli coupon de liberty avec de gros motifs à raccorder (les pièces du dos ne sont d’ailleurs pas très raccord).

SAMSUNG CSC

Ma sœur qui fait aussi de la couture (celle de 20 ans cette fois) m’avait quand même fait un petit briefing sur comment couper le tissu. Je savais déjà utiliser une MAC donc de ce coté là pas de problème. Je me suis donc lancée, non sans quelques péripéties ^^.

SAMSUNG CSC

Première difficulté avec l’empiècement du devant, je ne comprenais pas comment épingler tout ça pour coudre et quelle pièce allait où et dans quel sens. Je désespérais jusqu’à ce que ma sœur me sauve en me faisant une petite vidéo explicative avec des chutes et quelques explications par message (oui elle était en Suisse et moi à Paris donc pas facile les explications à distance). En tout cas elle a assuré parce que j’ai fini par comprendre et monter mon empiècement à l’endroit : MERCI Maude si tu passes par là !

SAMSUNG CSC

Deuxième difficulté avec le passepoil. Instinctivement j’avais commencé par épingler mon passepoil entre mes 2 épaisseurs de tissus et j’essayais de tout faire tenir en place comme ça. C’est un peu casse-tête, ça marche à peu près, mais la couture n’est jamais vraiment à raz le passepoil, donc c’est pas très propre. J’ai fini par chercher des explications sur la pose de passepoil sur internet (ne me demandez pas pourquoi je l’ai pas fait dès le début): Avec la bonne méthode, c’est tout de suite plus facile ^^.

SAMSUNG CSC

La troisième difficulté a été le montage du col. Je suis restée très perplexe devant les explications de la brochure lorsque je les ai lues pour la première fois (elles sont pourtant claires, mais quand on a jamais vu du biais et qu’on ne maîtrise pas tout le vocabulaire couturesque c’est pas évident). J’ai donc avancé tout ce que je pouvais avant cette étape et j’ai repris les explications avec mes différentes pièces sous les yeux en épinglant et en visualisant le montage. Et j’ai compris ! En fait, il me fallait juste avoir un support physique pour visualiser les explications.

SAMSUNG CSC

 

Et voila j’étais trop fière d’avoir cousu mon premier habit ! C’était surement la chance du débutant car ce premier essai a été un succès alors que j’ai connu quelques ratés avec bien plus d’expérience.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s